08 avril 2018 - 06 mai 2018
Entrez dans la légende du Trésor de Vix
Cette histoire fabuleuse commence un petit matin de janvier 1953 à quelques km de Châtillon-sur-Seine... VISITE COMMENTÉE TOUS LES JOURS PENDANT LES VACANCES SCOLAIRES À 15H
Histoire du Trésor de Vix

Des hommes E5

L’exposition « Des hommes et des lieux ; destinées métallurgiques en pays châtillonnais », présentée au musée du Pays Châtillonnais – Trésor de Vix au cours de l’hiver 2015-2016, part du travail photographique de Claire Jachymiak. Ses deux campagnes, l’une menée à Bourgogne Fonderie, usine châtillonnaise à présent fermée, l’autre à Sainte-Colombe-sur-Seine, sont un hommage à ceux qui, « invisibles », font tourner les machines.

Des hommes E3

Le Pays châtillonnais tient une place importante dans l’histoire de la métallurgie française. La région fut, du 17e au 19e siècle, constellée de mines, hauts-fourneaux, forges et ateliers. Au fil de cette histoire, seules quelques figures d’hommes sont encore connues : celles de possédants, maîtres de forges et marchands de fer. Pourtant, l’activité métallurgique a modelé la vie de générations d’ouvriers et de leurs familles.

Des hommes E2

La métallurgie est une technologie dont nous ne connaissons pas l’origine. Elle a fait basculer l’humanité dans un nouveau cycle technique dont nous sommes les héritiers. Par elle, l’homme s’est transformé en démiurge. Il s’est montré capable de créer un matériau en transformant la nature. Les inventeurs en resteront toujours anonymes.

Lavau E14

Fouillé entre 2004 et 2007 par des équipes franco-allemandes, un enclos palissadé placé au sommet du mont Lassois, recelait une construction extraordinaire : un grand bâtiment absidial aux dimensions inhabituelles (35 mètres de long pour 21 mètres 50 de large et 12 à 15 mètres de hauteur) et surtout une forme architecturale sans équivalent connu dans le monde hallstattien. 

Lavau E12

Le prince de Lavau portait au bras gauche un bracelet de lignite de grand diamètre et deux bracelets d’or. Les poignets de la princesse de Vix s’ornaient de six bracelets de lignite, trois à chaque bras, de petits diamètres et deux bracelets d’ambre aux perles tubulaires. Les bracelets en lignite forment de minces anneaux d’une profonde couleur noire à l’aspect brillant. Le travail du lignite, pour obtenir des parures, est connu depuis le Paléolithique mais ne prend son essor qu’à l’Âge du fer.